PLINIUS MAXIMO SUO SALUTAT
8, 24

Pline fait l'éloge de la Grèce
 
....
  

....
  
 
...
..

[8,24] PLINIUS MAXIMO SUO SALUTAT
 
(1) Amor in te meus cogit, non ut praecipiam - neque enim praeceptore eges -, admoneam tamen, ut quae scis teneas et obserues, aut nescire melius. (2) Cogita te missum in prouinciam Achaiam, illam ueram et meram Graeciam, in qua primum humanitas litterae, etiam fruges inuentae esse creduntur; missum ad ordinandum statum liberarum ciuitatum, id est ad homines maxime homines, ad liberos maxime liberos, qui ius a natura datum uirtute meritis amicitia, foedere denique et religione tenuerunt. (3) Reuerere conditores deos et nomina deorum, reuerere gloriam ueterem et hanc ipsam senectutem, quae in homine uenerabilis, in urbibus sacra. Sit apud te honor antiquitati, sit ingentibus factis, sit fabulis quoque. Nihil ex cuiusquam dignitate, nihil ex libertate, nihil etiam ex iactatione decerpseris. (4) Habe ante oculos hanc esse terram, quae nobis miserit iura, quae leges non uictis sed petentibus dederit, Athenas esse quas adeas Lacedaemonem esse quam regas; quibus reliquam umbram et residuum libertatis nomen eripere durum ferum barbarum est.







(5) Vides a medicis, quamquam in aduersa ualetudine nihil serui ac liberi differant, mollius tamen liberos clementiusque tractari. Recordare quid quaeque ciuitas fuerit, non ut despicias quod esse desierit; absit superbia asperitas. (6) Nec timueris contemptum. An contemnitur qui imperium qui fasces habet, nisi humilis et sordidus, et qui se primus ipse contemnit ? Male uim suam potestas aliorum contumeliis experitur, male terrore ueneratio acquiritur, longeque ualentior amor ad obtinendum quod uelis quam timor. Nam timor abit si recedas, manet amor, ac sicut ille in odium hic in reuerentiam uertitur. (7) Te uero etiam atque etiam - repetam enim - meminisse oportet officii tui titulum ac tibi ipsum interpretari, quale quantumque sit ordinare statum liberarum ciuitatum. Nam quid ordinatione ciuilius, quid libertate pretiosius ?









(8) Porro quam turpe, si ordinatio euersione, libertas seruitute mutetur ! Accedit quod tibi certamen est tecum: onerat te quaesturae tuae fama, quam ex Bithynia optimam reuexisti; onerat testimonium principis; onerat tribunatus, praetura atque haec ipsa legatio quasi praemium data. (9) Quo magis nitendum est ne in longinqua prouincia quam suburbana, ne inter seruientes quam liberos, ne sorte quam iudicio missus, ne rudis et incognitus quam exploratus probatusque humanior melior peritior fuisse uidearis, cum sit alioqui, ut saepe audisti saepe legisti, multo deformius amittere quam non assequi laudem.





(10) Haec uelim credas, quod initio dixi, scripsisse me admonentem, non praecipientem; quamquam praecipientem quoque. Quippe non uereor, in amore ne modum excesserim. Neque enim periculum est ne sit nimium quod esse maximum debet. Vale.




 
....
[8, 24] Pline à son cher Maxime.

(1) Mon amitié pour toi m'oblige, non pas à t'instruire (car tu n'as pas besoin de maître), mais à t'avertir de ne pas oublier ce que tu sais déjà, de le pratiquer, ou même de travailler à le savoir encore mieux. Songe que l'on  tt' envoie dans l'Achaïe, c'est-à-dire dans la véritable, dans la pure Grèce, où, selon l'opinion commune, la civilisation, les lettres, l'agriculture même, ont pris naissance; songe que tu vas gouverner des cités libres, c'est-à-dire des hommes vraiment dignes du nom d'hommes, des hommes libres par excellence, dont les vertus, les bienfaits, les alliances, les traités, la religion ont eu pour principal objet la conservation du plus beau droit que nous tenions de la nature. Respecte les dieux qui ont créé cette contrée, et les noms mêmes de ces dieux; respecte l'ancienne gloire de cette nation, et cette vieillesse des villes, aussi sacrée que celle des hommes est vénérable. Rends honneur à leur antiquité, à leurs exploits extraordinaires, à leurs fables même. N'entreprends rien sur la dignité, sur la liberté, ni même sur la vanité de personne. Rappelle-toi toujours que nous avons puisé nos lois chez ce peuple ; qu'il ne nous les a pas imposées en vainqueur, mais qu'il les a cédées à nos prières. C'est dans Athènes que tu vas entrer ; c'est à Lacédémone que tu dois commander. Il y aurait de l'inhumanité, de la cruauté, de la barbarie à leur ôter l'ombre et le nom de liberté qui leur restent.

(5) Vois comment en usent les médecins. Relativement à leur art, il n'y a pas de différence entre l'homme libre et l'esclave; cependant ils traitent l'un plus doucement et plus humainement que l'autre. Rappelle-toi ce que fut autrefois chaque ville, mais non pour mépriser ce qu'elle est aujourd'hui. Sois sans fierté, sans orgueil, et ne redoute pas le mépris. Peut-on mépriser celui qui est revêtu du pouvoir et qui porte les faisceaux, s'il ne montre une âme sordide et basse, et s'il ne se méprise pas le premier ? Un magistrat éprouve mal son pouvoir en insultant autrui. La terreur est un mauvais moyen de s'attirer la vénération, et l'on obtient ce qu'on veut bien plus aisément par l'amour que par la crainte. Car, pour peu que vous vous éloigniez, la crainte s'éloigne avec vous, mais l'affection reste; et, comme à la première succède la haine, la seconde se change en respect. Vous devez donc, je le répète, vous rappeler sans cesse le titre de votre charge, et l'importance de vos devoirs quand il s'agit d'organiser des cités libres. Qu'y a-t-il qui exige plus d'humanité que le gouvernement ? Qu'y a-t-il de plus précieux que la liberté ? Quelle honte serait-ce d'ailleurs de transformer la règle en désordre et la liberté en esclavage !


(8) De plus quelle honte ce serait si au lieu dde remettre de l'ordre on détruisait, si au lieu de rétabblir la liberté on établissait la servitude. Tu as à soutenir l'excellente réputation que tu as acquise dans l'emploi de trésorier de Bithynie, l'estime du prince, l'honneur que t'ont fait les charges de tribun, de préteur, et enfin ce gouvernement même qui est la récompense de tant de travaux. Mets toute ta gloire à ce qu'on ne puisse pas dire que tu as été plus humain, plus intègre et plus habile dans une province éloignée, qu'aux portes de Rome; parmi des peuples esclaves, que chez des hommes libres; désigné par le sort, que choisi par nos concitoyens; inconnu et sans expérience, qu'éprouvé et honoré. D'ailleurs n'oublie pas ce que souvent tu as lu, ce que tu as avez souvent entendu dire, qu'il est bien plus humiliant de perdre l'estime que de n'en pas acquérir.

(10) Veuille prendre tout ceci, comme je te l'ai dit d'abord, non pour des leçons, mais pour des conseils, quoiqu'après tout, quand ce seraient des leçons, je ne craindrais pas qu'on me reprochât d'avoir porté l'amitié à l'excès. Car on ne doit pas appréhender qu'il y ait de l'excès dans ce qui doit être si grand. Adieu.

...