Les formes nominales du verbe
 
 
 
Exercices
 
 


 
 L'infinitif nominal 
 

 
        L'infinitif nominal, nom neutre au singulier, joue le rôle de sujet, d'attribut du sujet ou de complément d'objet. Il est parfois complément d'un adjectif.

                              1) l'infinitif sujet :
 

 turpe est mentiri  mentir est honteux (il est honteux de mentir)
 errare humanum est  se tromper est humain  
 (il est humain de se tromper)
 refert verum dicere  il importe de dire la vérité
 praestat mori quam fugere  mieux vaut mourir que fuir
 decet laborare  il convient de travailler
 senatui visum est legatos mittere  <il parut bon au sénat d'envoyer des légats> 
 le sénat jugea bon d'envoyer des légats
 operae pretium est alicujus studia cognoscere  il vaut la peine de connaître le zèle de quelqu'un.
 est (interest) regis tueri cives  il est de l'intérêt du roi de protéger  
 ses concitoyens
 juvat olea magnum vestire Taburnum  il est agréable de vêtir d'oliviers le grand Taburne
 cantare me juvat  <chanter me plaît> = j'ai plaisir à chanter
 philosopho vivere est cogitare  pour le philosophe, vivre, c'est penser
 dux, tuum est imperare,  
 nostrum parere 
 chef, ton rôle est de commander,  
 notre devoir est d'obéir
 meum est agere  mon devoir est d'agir (c'est à moi d'agir)
 tuum est agere  ton devoir est d'agir (c'est à toi d'agir)
 meum est loqui  c'est à moi de parler
 sapientis est fortem esse  c'est la qualité du sage d'être courageux
 non licet esse neglegentem  il n'est pas permis d'être négligent
 mihi non licet esse neglegenti (qqf. neglegentem)  il ne m'est pas permis d'être négligent
 
                            2) l'infinitif complément d'objet.
 
 volo laborare  je veux travailler
 scis vincere  tu sais vaincre
 non dubitat verum dicere  il n'hésite pas à dire la vérité
 malunt servire quam pugnare  ils aiment mieux être esclaves que de combattre
 timeri coeptus est  il commença à être redouté
 contra eos desitum est disputari  on cessa de discuter contre eux
 
                           3) quelques expressions.
 
 dare bibere  donner à boire
 habere dicere  avoir à dire, pouvoir dire
 habere nihil scribere  n'avoir rien à écrire
 habere polliceri  pouvoir promettre
 flumen transire (in) animo habere  avoir l'intention de traverser le fleuve
 
                            4) l'infinitif complément d'un adjectif (surtout chez les poètes de l'époque impériale).
 
 paratus dimicare  prêt à combattre
 dies felix ponere vitem  jour favorable pour planter la vigne 
 assueti muros defendere  habitués à défendre les remparts
 doctus sagittas tendere  habile à tendre les flèches 
 cupidus moriri  désireux de mourir
 avidi committere pugnam  impatients d'engager le combat
 ministros temptare arduum videbatur  
 mulieris usu sceleris  intentae adversus insidias, 
  Tac. An. 14, 3
 Il paraissait difficile de corrompre les serviteurs  d'une femme <rendue attentive aux trahisons en raison de son habitude du crime> = qui se méfiait des trahisons car elle était habituée aux crimes.
 
 
 Le gérondif 
 
 
          Le gérondif sert à décliner l'infinitif nominal aux cas obliques (génitif, datif, ablatif) et à l'accusatif avec préposition.
 
           Génitif :
 tempus legendi : le temps de lire.
 cupidus legendi : désireux de lire.
 legendi causā (legendi gratiā) : pour lire.
 cupiditas legendi : le désir de lire
            Datif (surtout pour exprimer le but) :
 
solvendo non esse : <n'être pas pour payer>
                                  être insolvable.
             Ablatif  :
 legendo doctus eris : tu seras savant <par le fait de lire>
                                    tu seras savant en lisant (par la lecture).

 
acerbus in puniendo : dur quand il s'agit de punir.
 deterruit me a scribendo : il m'a détourné d'écrire.
 voluptas capitur ex discendo : <on éprouve du plaisir par le fait d'apprendre>
 
                                                  on prend plaisir à apprendre.
            Accusatif avec préposition :
 ad legendum : pour lire.
 surgere ad dicendum : se lever pour parler.


Parsimonia est scientia vitandi sumptus supervacuos et ars re familiari moderate utendi, Sen. Ben. 2, 34.
            - L'économie est la science d'éviter les dépenses superflues ou l'art d'user modérément de sa fortune.

Sapientia ars vivendi putenda est, Cic. Fin. 1, 42.
            - La sagesse doit être regardée comme l'art de vivre.

Avari homines non solum libidine (divitias) augendi cruciantur, sed etiam amittendi metu, Cic. Par. 1, 2.
            - Les avares sont tourmentés non seulement par la fureur d'accroître lers richesses mais aussi par la crainte de les perdre.

 Le gérondif  remplacé par l'adjectif verbal 

          On remplace le gérondif par l'adjectif verbal quand il est suivi d'un accusatif. Ce remplacement est obligatoire lorsque le gérondif est au datif ou précédé d'une préposition. Pour cela on met le complément d'objet direct au cas du gérondif et on accorde l'adjectif verbal avec ce complément :
 
 cupidus videndi urbem  cupidus videndae urbis   désireux de voir la ville
 tempus legendi historiam  tempus legendae historiae  le temps de lire l'histoire
 
consilium urbem capiendi  ou urbis capiendae : le projet de prendre la ville.
terit tempus scrībendo epistulas 
ou scrībendis epistulis : il passe son temps à écrire des lettres.

                Quelques exemples :
 
 ad urbem videndam veni  je suis venu pour voir la ville
 inter aurum accipiendum  au moment de recevoir l'or
 inter rem agendam istam  <pendant le fait de faire cela>  
 = tout en faisant cela
 in litteris dandis vigilarat  il avait passé la nuit à écrire une lettre 
 ob rem judicandam pecuniam accipere  recevoir de l'argent pour juger une affaire
 impar ferendo oneri  incapable de porter le fardeau
 in scribenda historia  en écrivant l'histoire
 in rebus gerendis  <dans l'action de mener les affaires>  
 = dans la conduite des affaires
 avertendae suspicionis causa  pour détourner les soupçons
 liber de contemnenda morte  <un livre sur le fait de mépriser la mort>  
 = un livre sur le mépris de la mort
 praeesse agro colendo  <être préposé au fait de cultiver un champ>  
 = être à la tête d'une exploitation agricole
 superstitione tollendā  en supprimant la superstition
 sacris caerimoniisque retinendis  en maintenant le culte et les cérémonies religieuses
 

Ulciscendae injuriae facilior ratio est quam beneficii remunerandi, Cic. Quir. 22.
            - Le moyen de venger une injure est plus facile que celui de récompenser un bienfait.

Hannibal opinionem de se auxit conatu tam audaci trajiciendarum Alpium, Liv. 21, 39.
            - Annibal accrut sa réputation par l'entreprise si hardie de passer les Alpes.

Nihil ei tam regale videri quam studium agri colendi, Cic. Sen. 59.
            - Rien ne lui paraît si royal que le goût de l'agriculture.

(Multi possunt dicere) in equis  parandis adhibere curam, in amicis eligendis neglegentis esse , Cic. Lael. 62.
            - (Beaucoup peuvent dire) qu'ils prennent grand soin quand il s'agit de se fournir en chevaux mais qu'ils sont négligents  quand il s'agit de choisir des amis.

Cum multis in rebus neglegentiā plectimur, tum maxime in amicis et diligendis et colendis, Cic. Lael. 85.
            - Nous sommes dans bien des cas victimes de notre négligence et tout particulièrement quand il s'agit de choisir ses amis et de bien les traiter.

In amicorum periculis propulsandis elaborare, Cic. Phil. 7, 7.
            - S'appliquer à écarter les dangers courus par les amis.

Ad Pyrrhum de captivis redimendis venire.
            - Venir auprès de Pyrrhus pour négocier le rachat des prisonniers.

In captanda plebis gratia patrimonium effundere.
            - Dissiper  son patrimoine pour se concilier les faveurs de la plèbe.

Referre de legatis ad Marcium mittendis, Liv. 2, 39.
            - Proposer d'envoyer des légats auprès de Marcius.


 
                Quelques latinismes :
 
 orator pacis petendae  un porte-parole chargé de demander la paix
 vis dicendi  l'éloquence
 sensus videndi  le sens de la vue
 sui videndi causā  pour se voir
 nostri videndi causā
 pour nous voir
 vestri videndi causā  pour vous voir
 exercitus opprimendae libertatis  une armée destinée à écraser la liberté
 evertendae rei publicae esse  <avoir pour effet de ruiner la république>
 legis tollendae esse
 <avoir pour résultat d'abroger la loi>
 
        Les génitifs mei, tui, sui, nostri, vestri sont des génitifs du neutre singulier des possessifs meum, tuum, suum, nostrum, vestrum. Dès lors, l'adjectif verbal s'accorde avec eux :
            - cupidus videndi tui, mater
                    -----> désireux de te voir, mère.

            - cupidus videndae matris meae : désireux de voir ma mère.
                    -----> cupidus videndi sui : désireux de la voir.

            - cupidi videndarum matrum : désireux de voir leur mère.
                    -----> cupidi videndi sui : désireux de les voir.

Voir les autres valeurs de l'adjectif verbal
Notions élémentaires

 
 Le supin 
 
 
          Le supin s'emploie à la place de l'infinitif dans quelques cas. Il présente deux formes : le supin en (ablatif de point de vue) et le supin en -um (accusatif pour marquer le but ou le mouvement).

         Le supin en -ū :
 

 res jucunda auditu  chose agréable à entendre
 res facilis dictu  chose facile à dire
 mirabile visu  étonnant à voir
 incredibile dictu  incroyable à dire
 optimum factu  chose excellente à faire
 turpe factu  chose honteuse à faire
 dignum memoratu  fait digne d'être raconté
 dignum relatu  fait digne d'être rapporté
 nefas est dictu  il est impie de dire
 fas est dictu  on peut dire sans sacrilège
 liber jucundus lectu   un livre agréable à lire
  
Les supins couramment employés à cette forme sont : auditū, dictū, factū, inventū, lectū, memorātū, nātū, relatū, vīsū.
Ils ne sont jamais suivis d'un substantif complément.

Profecto videtis nefas esse dictu miseram fuisse talem senectutem, Cic. CM. 15.
Vous comprenez bien qu'il n'est pas permis de soutenir qu'une telle vieillesse ait été malheureuse.

Id dictu quam re, ut pleraque, facilius erat, Liv. 31, 38.
Tout cela est plus facile à dire qu'à exécuter, comme il arrive très souvent.

Quivis facile scitu est quam fuerim miser, Ter. Hec. 296.
Il est facile à quiconque de savoir à quel point j'ai été malheureux.


 
          Le supin en -um :
 
 eo lusum  je vais jouer
 eat cubitum  qu'il aille se coucher
 ire dormitum  aller dormir
 venire questum injurias  venir se plaindre des préjudices
 mittit rogatum vasa  il envoie chercher les vases
 dare filiam nuptum alicui  donner sa fille en mariage à qqn
 praemia ereptum eunt, Sall. J. 85, 42  ils viennent ravir les récompenses
 ultum ire injurias festinat, Sall. J. 68   il se hâte de venger l'injure.
 non Graiis servitum matribus ibo, Virg.    je n'irai pas servir les mères grecques 
 porro proficiscor quaesitum, Plaut. Men.   je vais encore la chercher.
 
        Haedui legatos ad Caesarem mittunt rogatum auxilium, Caes. BG. 1.
        Les Héduens envoient une ambassade à César pour lui demander secours.

        Nunc quam rem oratum huc veni primum proloquar, Plaut. Amph. 50.
        Maintenant je vais vous dire d'abord ce que je suis venu ici vous demander.

        Bituriges ad eum legatos mittunt auxilium petitum, Caes. BG. 8, 4.
        Les Bituriges lui envoyèrent des députés pour implorer son secours.

        Philippus a Pausania, quum spectatum ludos iret, juxta theatrum occisus est.
        Philippe fut assassiné par Pausanias, comme il allait assister aux jeux.
----> On peut remplacer  spectatum ludos par :
- ad spectandos ludos.
- ludos spectandi causā.
- ludorum spectandorum causā.
- ludos spectaturus.

        Legatos misit pacem petitum.
        Il envoya des légats pour demander la paix.
----> On peut remplacer pacem petitum par :
- ut pacem peterent.
- pacis petendae causā (ou pacis petendae gratiā).
ad pacem petendam.
-
qui pacem peterent.
-
pacem petituros <dans l'intention de demander la paix> (tournure non classique).  

        imusne sessum ? Etsi admonitum venimus te, non flagitatum, Cic. de Or. 3, 5, 17.
        n'est-il pas temps d'aller prendre séance ? nous ne venons pas toutefois vous presser de tenir votre parole, mais seulement vous la rappeler.       

     

Le supin : notions élémentaires