Premiers pas > Exercices > Corrections
 Chapitre 19 
 
 Le gérondif
L'adjectif verbal
Le passif : 
le présent, l'imparfait et le futur simple 
à l'indicatif et au subjonctif
L'infinitif présent passif
La traduction de on
La traduction de habeor et de videor
 
 
 
 
1 - Le gérondif

Errare humanum est.  
<Se tromper est humain>
Il est humain de se tromper.
(l'attribut de l'infinitif est au neutre)

Cupio manere.
Je désire rester.

Tempus legendi.
Le temps de lire.

Legit ad discendum.
Il lit pour apprendre.

Cupidus videndi.
Désireux de voir.

Inutilis scribendo. (inutilis + dat.)
Inutile d'écrire.

Legendo doctus eris.
Tu seras savant <par le fait de lire>
Tu seras savant en lisant.
(ce gérondif à l'ablatif est complément circ. de moyen)

Nequiquam territando consules avertebant plebem a cura novarum legum.
Les consuls essayaient en vain, en effrayant le peuple, de le détourner des nouvelles lois.

 
 

            1 - L'infinitif français peut jouer le rôle d'un nom : on dit qu'il est infinitif substantivé ou infinitif nominal. Quand il est sujet ou C.O.D., il se traduit par l'infinitif, mais pour les autres fonctions, on utilise le gérondif, mode de la voix active ou déponente, de sens actif.
 
 

 Nom. 
 Acc.
amare
amare
 legere
legere
 capere
capere
 audire
audire
 Acc avec prép. 
 Gén. 
 Dat. 
 Abl.
 (ad) amandum 
 amandi 
 amando 
 amando
 (ad) legendum 
 legendi 
 legendo 
 legendo 
 (ad) capiendum 
 capiendi 
 capiendo 
 capiendo 
 (ad) audiendum 
 audiendi 
 audiendo 
 audiendo 
 
Tempus legendi.
Le temps de lire.
Le temps de la lecture.

Mucius, Romanae constantiae, veniam transfugiendi petiit, necem regis repromittens.
Mucius, d'une assurance toute romaine, demanda l'autorisation de passer à l'ennemi, promettant de tuer le roi.

Inierunt consilium insidiis ferocem hostem captandi.
Ils prirent la résolution de prendre en embuscade leur ennemi farouche.

Fabricando fit faber.
<Par le fait de forger, on devient forgeron.>
En forgeant, on devient forgeron.

Rem Romanam cunctando restituit.
<Il rétablit la situation à Rome par le fait de temporiser>.
Il rétablit la situation à Rome en temporisant.

Nuncius fessus expectando rediit Gabios. (fessus + abl.)
Le messager, fatigué d'attendre, retourna à Gabies.

Venando vitam ducere coepit.
Il entreprit de passer son temps à chasser
Il entreprit de passer son temps à la chasse.

Exercebatur plurimum currendo et luctando.
Il s'exerçait surtout à courir et à lutter.

Turpis ille qui vivendo lassus citius quam laborando inter ipsa officia collapsus est.
Honte à celui qui, plus tôt lassé de vivre que de travailler, a succombé au milieu de ces occupations!

Tardior in discendo erat.
Il était trop lent quand il s'agissait d'apprendre.

Il était trop lent à l'étude. 


          2 - Pour obtenir les formes du gérondif, il suffit de remplacer la désinence du participe présent au génitif par celle du gérondif au génitif :
                    amans, amantis ---> amandi.

            3 - Les verbes sum (et ses composés), volo, nolo, malo n'ont pas de gérondif.

            4 - Le verbe eo a un gérondif irrégulier : (ad) eundum, eundi, eundo.

Legatis potestas Romam eundi fit.
L'autorisation est donnée aux ambassadeurs d'aller à Rome.

Ad conloquium eundo temptavi pacem.
J'ai tenté de négocier la paix en allant à l'entrevue.

            5 - Bien distinguer :
    - Legens ambulo : je me promène en lisant (<je me promène et en même temps je lis>).
    - Legendo disco : j'apprends en lisant (< j'apprends par le fait de lire>), j'apprends par la lecture.

            6 - Le gérondif au génitif suivi de causa ou gratia à l'ablatif exprime le but :
    - Legendi causā : pour lire.
    - Legendi gratiā : pour lire.
    - Miles praedandi causā in domum ejus irrupit : un soldat fit irruption dans la maison de cet homme pour piller.

            7 - Le gérondif au datif s'emploie : 
- après quelques adjectifs tels que aptus, accommodatus, ineptus, bonus, habilis, idoneus, par, utilis, inutilis. 
- après quelques verbes tels que praeesse, operam dare, diem dicere, locum capere.
- et dans des locutions consacrées.
                Ce datif indique une tâche à accomplir, en particulier une tâche administrative et à l'époque post-classique il exprime le but.

solvendo non esse : <n'être pas pour payer>
                                  être insolvable.

Venando saltus peragrare coeperunt.
Ils se mirent à courir les bois pour chasser.

 


 2 - L'adjectif verbal

        1 - L'adjectif verbal en -ndus, -nda, -ndum se forme sur le gérondif  et se décline comme bonus, bona, bonum.
         2 - On remplace le gérondif par l'adjectif verbal quand il est suivi d'un accusatif. Ce remplacement est obligatoire lorsque le gérondif est au datif ou précédé d'une préposition. Pour cela on met le complément d'objet direct au cas du gérondif et on accorde l'adjectif verbal avec ce complément. Cet adjectif verbal est de sens actif.
 
 

 cupidus videndi urbem  cupidus videndae urbis   désireux de voir la ville
 tempus legendi historiam  tempus legendae historiae  le temps de lire l'histoire
   impar ferendo oneri ( et non onus  incapable de porter un fardeau
   ad patriam servandam (et non servandum  pour sauver la patrie
   patriae servandae causā  pour sauver la patrie
 
 Reliqua tempora demetendis fructibus et percipiendis accommodata sunt.  

            Les autres saisons sont propres aux moissons et aux récoltes.

            Praeesse agro colendo.
            Etre préposé à la culture d'une propriété.

 Quidquid alendo igni aptum erat.
            Tout ce qui était propre à alimenter le feu.

 Ad vindicandos illos auxilium a Philippo petierunt.
            Ils demandèrent secours à Philippe pour les venger.

            Caius Fabricius unus fuit ex legatis qui ad Pyrrhum de captivis redimendis venerant.
            Caius Fabricius était un des ambassadeurs qui étaient venus auprès de Pyrrhus pour racheter les prisonniers.

 Cenabat ad focum radices et herbas, quas in agro repurgando vulserat.
            Il mangeait au coin du feu des racines et des herbes, qu'il avait arrachées en nettoyant son champ.

           Totum iter consumpsit in rebus gestis legendis.
            Il  passa tout le voyage à lire des livres d'histoires.

 Capiendae urbis copiam militibus fecit.
            Il donna aux soldats la possibilité de prendre la ville.

 Drusus apta temperandis animis disseruit.
            Drusus prononça des paroles aptes à calmer les esprits.

            Diem praestituit operi faciundo Kalendas Decembres.
            Il fixa aux calendes de décembre le travail à faire.
 

 

 3 - Le passif

        Pour former le présent, l'imparfait et le futur simple passifs, il suffit de remplacer les désinences de l'actif par celles du passif :
 
 

 Désinences de l'actif 
 -o ou -m 
 -s 
 -t
 -mus 
 -tis
 -nt
 Désinences du passif 
 -or ou -r
 -ris ou -re
 -tur 
 -mur
 -mini 
 -ntur 
 
        La désinence -ris est parfois remplacée par -re à tous les temps de la série du présent.
 
  1 - Indicatif  présent  
 
 amor 
 amaris (-re) 
 amatur 
 amamur 
 amamini 
 amantur
 moneor 
 moneris (-re) 
 monetur 
 monemur 
 monemini 
 monentur 
 mittor 
 mitteris (-re) 
 mittitur 
 mittimur 
 mittimini 
 mittuntur
 capior 
 caperis (-re) 
 capitur 
 capimur 
 capimini 
 capiuntur 
 audior 
 audiris (-re) 
 auditur 
 audimur 
 audimini 
 audiuntur
 feror 
 ferris 
 fertur 
 ferimur 
 ferimini 
 feruntur
 
     Remarque :
                Le i bref, voyelle de liaison, est remplacé par e devant la désinence commençant par r : d'où mitteris, caperis
 
  2 - Indicatif imparfait 
 
 amabar 
 amabaris 
 amabatur 
 amabamur 
 amabamini 
 amabantur
 monebar 
 monebaris   
 monebatur 
 monebamur 
 monebamini 
 monebantur 
 mittebar 
 mittebaris  
 mittebatur 
 mittebamur 
 mittebamini 
 mittebantur
 capiebar 
 capiebaris   
 capiebatur 
 capiebamur 
 capiebamini 
 capiebantur 
 audiebar 
 audiebaris 
 audiebatur 
 audiebamur 
 audiebamini 
 audiebantur
 ferebar 
 ferebaris 
 ferebatur 
 ferebamur 
 ferebamini 
 ferebantur
 
  3 - Indicatif futur simple 
 
 amabor 
 amaberis 
 amabitur 
 amabimur 
 amabimini 
 amabuntur
 monebor 
 moneberis 
 monebitur 
 monebimur 
 monebimini 
 monebuntur 
 mittar 
 mitteris 
 mittetur 
 mittemur 
 mittemini 
 mittentur
 capiar 
 capieris 
 capietur 
 capiemur 
 capiemini 
 capientur 
 audiar 
 audieris 
 audietur 
 audiemur 
 audiemini 
 audientur
 ferar 
 fereris 
 feretur 
 feremur 
 feremini 
 ferentur
 
 
     Remarque :
                Le i bref, voyelle de liaison, est remplacé par e devant la désinence commençant par r : d'où amaberis, moneberis.
 
  4 - Le subjonctif présent  
 
 amer 
 ameris 
 ametur 
 amemur 
 amemini 
 amentur
 monear 
 monearis 
 moneatur 
 moneamur 
 moneamini 
 moneantur 
 mittar 
 mittaris  
 mittatur 
 mittamur 
 mittamini 
 mittantur
 capiar 
 capiaris 
 capiatur 
 capiamur 
 capiamini 
 capiantur 
 audiar 
 audiaris 
 audiatur 
 audiamur 
 audiamini 
 audiantur
 ferar 
 feraris 
 feratur 
 feramur 
 feramini 
 ferantur
 
  5 - Le subjonctif imparfait 
 
 amarer 
 amareris 
 amaretur 
 amaremur 
 amaremini 
 amarentur
 monerer 
 monereris 
 moneretur 
 moneremur 
 moneremini 
 monerentur 
 mitterer 
 mittereris 
 mitteretur 
 mitteremur 
 mitteremini 
 mitterentur
 caperer 
 capereris 
 caperetur 
 caperemur 
 caperemini 
 caperentur 
 audirer 
 audireris 
 audiretur 
 audiremur 
 audiremini 
 audirentur
 ferrer 
 ferreris  
 ferretur 
 ferremur 
 ferremini 
 ferrentur
 
  6 - L'infinitif présent
 
 amari 
 être aimé   
 moneri 
 être averti    
 mitti  
 être envoyé   
 capi  
 être pris 
 audiri  
 être entendu 
 ferri 
 être porté 
   
 4 - Phrases à observer
 

Amor a patre : je suis aimé de mon père.
Libri a muribus corroduntur : les livres sont rongés par les rats.

Moerore conficior : je suis accablé de chagrin.
Sagitta vulnerari possumus : nous pouvons être blessés par une flèche.

        Remarque :
                        Le complément d'agent se met : 
        - à l'ablatif précédé de la préposition ab ou a si le nom ou pronom désigne un être animé
        - à l'ablatif sans préposition si le nom ou le pronom désigne un être inanimé.
 
 

 

Doceo pueros grammaticam.
J'enseigne la grammaire aux enfants.

Pueri docentur grammaticam.
Les enfants sont instruits quant à la grammaire> = on enseigne la grammaire aux enfants.

            Remarque :
                            Quelques verbes peuvent se construire avec deux accusatifs :
        docere aliquid aliquem : enseigner qqch à qqn.
        celare aliquid aliquem : cacher qqch à qqn.
        rogare aliquem sententiam : demander à qqn son avis.
                              L'accusatif désignant une personne devient sujet au passif et l'autre accusatif demeure. Cette construction au passif est rare et se rencontre presque exclusivement avec rogare aliquem sententiam  

In flumine lavantur.
Ils se baignent dans le fleuve.

Praeceps fertur in hostem.
Il s'élance sur l'ennemi.

Rapimur cupiditatibus.
Nous nous laissons entraîner par nos passions.

Vox illa invenitur apud Phaedrum.
<Ce mot est trouvé dans Phèdre> = ce mot se trouve dans Phèdre (on trouve ce mot dans Phèdre).

Minis non movetur tuis.
Il n'est pas ému par tes menaces = il ne s'émeut pas de tes menaces.

Vercingetorix a Caesare lacessitus est.
Vercingétorix fut attaqué par César = Vercingétorix se vit attaquer par César.
 

            Remarques :
                            Le verbe passif se traduit souvent par un verbe pronominal à sens réfléchi ou à sens passif.
                            Se voir suivi d'un infinitif est une sorte d'auxiliaire qui permet parfois d'éviter la tournure passive.
 
5 - La traduction de on

Hic liber legitur : <Ce livre est lu> = on lit ce livre.
Virtus laudatur : <La vertu est loué> = on loue la vertu.

Pugnabatur : on combattait.
Laboratur : on peine.
Itur : on va.

Dicunt : on dit.
Narrant : on raconte.
Tradunt : on rapporte.

Virtutem saepe laudamus : on loue souvent la vertu.
Patriam amamus : on aime sa patrie.

Mihi nocetur : <il est porté préjudice à moi> = on me nuit (on me porte préjudice).
Nemini parcebatur : on n'épargnait personne.
 
        Remarque :
                        Le pronom indéfini français on se traduit :
            - par le passif personnel (le verbe a un sujet mais n'a pas de complément d'agent).
            - par le passif impersonnel (le verbe n'a pas de sujet et peut être intransitif).
            - par la 3ème personne du pluriel pour quelques verbes signifiant raconter (on sous-entend homines).
            - par la 1ère personne du pluriel (nous = on).
 

Homerus dicitur caecus fuisse.
<Homère est dit avoir été aveugle.
On dit qu'Homère était aveugle.
 
        Remarque :
                         Quand le latin emploie le passif pour traduire "on dit que..." il emploie souvent la tournure personnelle : le sujet de la subordonnée infinitive devient sujet de la principale et se met au nominatif.
 

 6 - La traduction de habeor et de videor

               1 - Haberi = aestimari, putari : être tenu pour, être considéré comme, passer pour.
                    Avec un datif, il signifie être considéré comme un objet de : haberi curae (gaudio, probro, religioni) : être considéré comme un objet de soin (de joie, de honte, de scrupule).
                    Le complément d'agent désignant un être vivant est également au datif.

Philippus turdorum imprimis edax habebatur  ---->  (edax attribut de Philippus).
Philippe était surtout considéré comme un amateur de grives.

Legati senserunt se ludibrio haberi.
Les légats comprirent <qu'ils étaient un objet de moquerie> = qu'on se moquait d'eux.

Militibus habebatur fortissimus.
Il était considéré <pour les soldats comme très brave>= comme très brave par les soldats.

                2 - Videri : être vu, sembler, paraître, paraître bon, décider

Aliquid alicui bonum videtur ----> (bonum attribut de aliquid).
Quelque chose semble bon à quelqu'un.

Omnes timere mihi videris.
Tu me sembles craindre tout le monde (il me semble que tu crains tout le monde).

Cucurrisse mihi videris.
Tu me sembles avoir couru (il me semble que tu as couru).

Mihi videor audire.
Il me semble que j'entends (je crois entendre).

Ille homo caecus esse videtur.
Cet homme semble (être) aveugle.

Senatui visum est legatos mittere.
<Il parut bon au sénat d'envoyer des légats> = le sénat décida d'envoyer des légats.