Premiers pas > Exercices > Corrections
 Chapitre 21 
 
 Le verbe fio 
Les verbes déponents et semi-déponents 
La subordonnée de conséquence
 
 
 
 
 
 
1 - Le verbe fio (je deviens, je suis fait, je suis élu)

                Le verbe fio sert de passif au verbe facio pour la série du présent.

 
 
 Temps  Indicatif  Subjonctif  Infinitif   Participe
 Présent   fio 
 fis 
 fit 
 fimus 
 fitis 
 fiunt
 fiam 
 fias 
 fiat 
 fiamus 
 fiatis 
 fiant
 fieri  
 Imparfait  fiebam 
 fiebas ...
 fierem 
 fieres ...
   
 Futur simple   fiam 
 fies ...
   factum iri  
 Parfait  factus sum 
 factus es ...
 factus sim 
 factus sis ...
 factum esse 
 factam esse 
 factum esse
 factus 
 facta 
 factum
 Plus-q-parf.  factus eram 
 factus eras ...
 factus essem 
 factus esses ...
   
 Futur antér.  factus ero 
 factus eris ...
     
 Adj. verbal  faciendus, a, um      
 
 
Voir la conjugaison complète de fio
 

2 - Les verbes déponents

           1 - Le verbe déponent a la forme passive et un sens actif :
    - imitor, imitaris : j'imite, tu imites (imitari : imiter)  -----> 1ère conjugaison.
    - vereor, vereris : je crains, tu crains (vereri : craindre) ----> 2 ème conjugaison.
    - sequor, sequeris : je suis, tu suis (sequi : suivre) -----> 3 ème conjugaison.
    - patior, pateris : je souffre, tu souffres (pati : souffrir) -----> 3 ème conjugaison mixte.
    - largior, largiris : je donne, tu donnes (largiri : donner) -----> 4 ème conjugaison.
 

                    b) Première conjugaison

 
 arbitror : je pense   arbitratus sum: j'ai pensé  arbitrari : penser 
 hortor : j'exhorte   exortatus sum : j'exhortai   hortari : exhorter
 conor : je m'efforce   conatus sum : je me suis efforcé   conari : s'efforcer 
 (ad)miror : j'admire   (ad)miratus sum : j'admirai   (ad)mirari : admirer
 moror : je (m'at)tarde   moratus sum : je me suis attardé (je tardai)   morari : (s'at)tarder
 
 
Ubi jam se ad eam rem paratos esse arbitrati sunt, frumentum omne incendunt.
Dès qu'ils se sont estimés prêts pour cette entreprise, ils mettent le feu à tout le blé.

Post ejus mortem nihilo minus Helvetii id quod constituerant facere conantur.
Après sa mort, les Helvètes ne s'efforcent pas moins de faire ce qu'ils avaient projeté.
 

                    b) Deuxième conjugaison

 
 vereor : je crains   veritus sum : j'ai craint  vereri : craindre 
 confiteor : j'avoue   confessus sum : j'ai avoué  confiteri : avouer
 intueor : je regarde (attentivement)   intuitus sum : j'ai regardé   intueri : regarder
 mereor : je mérite  meritus sum : j'ai mérité  mereri : mériter
 polliceor : je promets  pollicitus sum : j'ai promis   polliceri :: promettre 
 misereor (alicujus) : j'ai pitié (de qqn)   misertus sum : j'ai eu pitié   misereri : avoir pitié
 
 
Cicero bene meritus est de patria.
Cicéron a bien mérité de la patrie.

Vereor ne veniat : je crains qu'il ne vienne.
Vereor ne non veniat : je crains qu'il ne vienne pas (même construction que timeo).

                   c) Troisième conjugaison

 
 sequor : je suis   secutus sum : j'ai suivi   sequi : suivre
 loquor : je parle  locutus sum : j'ai parlé  loqui : parler
 nascor : je nais  natus sum : je suis né   nasci : naître
 obliviscor : j'oublie  oblitus sum : j'ai oublié  oblivisci : oublier 
 proficiscor : partir  profectus sum : je suis parti   proficisci : partir
 utor : je me sers de, j'utilise   usus sum : je me suis servi de   uti : se servir de
 
 
Locutus est de patre tuo cum fratre meo.
Il parla de ton père à mon frère.

Utitur victoria.
<Il se sert de sa victoire> = il profite de sa victoire. (voir utor)

Memini tui, noli oblivisci mei.
Je me souviens de toi, ne m'oublie pas.

                  d) Troisième conjugaison mixte

 
 aggredior : j'attaque   aggressus sum : j'ai attaqué   aggredi : attaquer
 patior : je souffre  passus sum : j'ai souffert  pati : souffrir
 egredior : je sors  egressus sum : je suis sorti   egredi : sortir
 ingredior : j'entre  ingressus sum : je suis entré  ingredi : entrer
 progredior : je m'avance   progressus sum : je me suis avancé   progredi : s'avancer 
 morior : je meurs  mortuus sum : je suis mort 
 part. futur : moriturus
 mori : mourir
 
 
Milites fortiter morituri sunt.
Les soldats sont décidés à mourir bravement.

                    e) Quatrième conjugaison

 
 largior : je donne   largitus sum : j'ai donné   lagiri : donner
 adorior : j'attaque  adortus sum : j'ai attaqué  adoriri : attaquer
 experior : je fais l'essai (de)   expertus sum : j'ai fait l'essai   experiri : faire l'essai 
 partior : je partage  partitus sum : j'ai partagé  partiri : partager
 potior : je m'empare (de)   potitus sum : je me suis emparé   potiri : s'emparer 
 
 
Potitus est urbe.
Il s'empara de la ville.
 

          2 - Les formes suivantes, qui n'existent pas au passif, sont empruntées à l'actif :

 
 participe présent   imitans
 gérondif  imitandum, imitando, imitando 
 supin  imitatum, imitatu
 participe futur  imitaturus, a, um
 infinitif futur  imitaturum, am, um
 
        3 - L'adjectif verbal exprimant l'obligation garde le sens passif :
Imitanda est Catonis benevolentia.
<La bienveillance de Caton doit être imitée> = on doit imiter la bienveillance de Caton.

Omnia experienda esse arbitror.
Je pense qu'il faut tout essayer (<je pense que toutes les choses doivent être essayées>).

        4 - Si l'impératif présent est rarement employé au passif, il est d'un usage courant à la voix déponente.

 
   Impératif présent passif  Impératif présent déponent 
 1 ère conj.  amare (sois aimé) 
 amamini (soyez aimés)
 imitare (imite) 
 imitamini (imitez)
 2 ème conj.  delere (sois détruit) 
 delemini (soyez détruits)
 verere (crains) 
 veremini (craignez)
 3 ème conj.  legere 
 legimini
 sequere (suis) 
 sequimini (suivez)
 3 ème conj. mixte   capere (sois pris) 
 capimini (soyez pris)
 patere (souffre) 
 patimini (souffrez)
 4 ème conj.  audire (sois entendu) 
 audimini (soyez entendu)
 largire (donne) 
 largimini (donnez)
 
 
 

3 - Les verbes semi-déponents

 
 audeo : j'ose   ausus sum : j'ai osé   audere : oser
 gaudeo : je me réjouis  gavisus sum : je me suis réjouis  gaudere : se réjouir
 soleo : j'ai coutume   solitus sum : j'ai eu coutume  solere : avoir coutume 
 fido : j'ai confiance  fisus sum : j'ai eu confiance  fidere : avoir confiance 
 confido : je mets ma confiance   confisus sum : j'ai mis ma confiance   confidere : mettre sa confiance 
 diffido : je n'ai pas confiance  diffisus sum : je n'ai pas eu confiance  diffidere : ne pas avoir confiance 
Remarques :
                Ces verbes ont la forme active pour la série du présent et la forme passive pour la série du supin. Ils ont un sens actif (l'adjectif verbal excepté).
                Le verbe fio est un verbe semi-déponent irrégulier.
 

4 - La subordonnée de conséquence (ut, ut non)

        Tam prudens est hic homo ut decipi non possit.
        Cet homme est si avisé qu'on ne peut le tromper.

        Sagittis reliquisque telis pugnabatur. Atque haec Caesar ita administrabat, ut condiciones pacis dimittendas (esse) non existimaret.
        On combattait avec des flèches et d'autres traits de jet. Et César menait cette opération de telle sorte qu'il ne jugeait pas qu'on dût renoncer aux conditions de paix.

        Agrippa in tanta paupertate decessit, ut eum populus collatis quadrantibus sepeliret.
        Agrippa mourut dans une si grande pauvreté que le peuple l'enterra <les quarts d'as ayant été collectés> = après la collecte d'un quart d'as.

        Petrus ea (tali) probitate est ut omnes eum laudent.
        Pierre est d'une telle honnêteté que tout le monde le loue.

        Tantum laboravit ut vires deficerent.
        Il travailla tant qu'il n'en pouvait plus.

        Tantum afuit a societate sceleris, ut antetulerit civium suorum libertatem fratris saluti, Nep.
        Il fut si loin de se rendre complice de ce crime qu’il préféra la liberté de ses concitoyens au salut de son frère.

        Adeo eos perterruerunt ut Persae non castra, sed navis petierint, Nep.
        Ils leur inspirèrent un tel effroi que les Perses épouvantés regagnèrent, non pas leur camp, mais leurs vaisseaux.

        Fessus erat ut non staret.
        Il était si fatigué qu'il ne pouvait se tenir debout.

        Tantus in curia clamor factus est ut populus concurreret, Cic. Verr. 2, 2, 47.
        Une clameur s'éleva dans la curie, au point de faire s'attrouper le peuple (au point que le peuple s'attroupa).

        Tanta vis probitatis est ut eam in hoste etiam diligamus, Cic. Lael. 29.
       Le pouvoir de la droiture est si fort que nous l'aimons même chez l'ennemi.

        Pugnatur acriter ad novissimum agmen, adeo ut paene terga convertant, Caes. BC. 1 , 80.
        On combat si vivement à l'arrière-garde, que l'ennemi est prêt à tourner le dos.

        Multa rumor affingebat, ut paene bellum confectum videretur, Caes. BC. 1, 53.
        Le bruit public y ajoutait encore de sorte que la guerre semblait presque finie.

                Remarques :

    1 - La subordonnée consécutive est introduite par la conjonction ut : de sorte que, au point que.
         La négation est non : ut ... non : de sorte que ... ne... pas.

    2 - Elle est très souvent annoncée par un corrélatif :
            - tam : tellement, si... (tam ... ut : tellement... que, si ... que).
            - adeo (ita, sic) : tellement.
            - talis ou is : tel... (talis ... ut : tel ... que).
            - tot (invariable) : tant de, si nombreux.
            - tantum (se rapportant au verbe) : tant, tellement.

    3 - Le verbe est toujours au subjonctif et la concordance des temps n'est pas appliquée d'une façon stricte: en général le temps du subjonctif correspond à celui de l'indicatif en français.

        Ita cives vexavit ut nullus intactus sit.
        Il a maltraité les citoyens au point qu'aucun n'est indemne.